Accueil > Itinérances réalisées > 2005-2008 > 2005 - Projet Maroc, une initiative jeune > Un projet sur mesure > Déroulement du projet

Déroulement du projet

dimanche 19 juin 2005, par Marc

Le projet réunit les participants pour une période de 7 à 12 mois.

JPEG - 37.5 ko

Phase 0 : Le repérage initial, du 22 octobre au 10 novembre 2004 : Pour que le concept d’aventure ne rime pas avec “galère”, pour avoir une vision globale et réaliste des potentialités du territoire, pour pouvoir accompagner au mieux les jeunes dans le montage de leur projet : il convient de réaliser une mission de repérage sur place pour baliser les contours du projet et pouvoir proposer un cadre « sécurisé » aux jeunes.
C’est l’occasion concrète de prendre contact, rencontrer d’autres structures s’occupant de la jeunesse et de l’environnement au Maroc.

Phase 1 : L’émergence du projet : En guise de préparation, une ou plusieurs rencontres de jeunes (dont un week-end complet) seront organisées. Elles permettront la construction collective de ce projet (les idées préconçues et les représentations liées au voyage, au pays, la préparation physique et technique du voyage...). Ce temps permettra aux adolescents de constituer un groupe, de commencer à faire connaissance et de garder contact au travers de la mise en place du projet. Des groupes de « travail » seront mis en place en fonction de différentes thématiques définies par les jeunes. Il est envisagé une intervention d’un marocain pour présenter le pays et répondre aux interrogations des jeunes.
Voir les photos du week end de préparation

JPEG - 51.3 ko

Phase 2 : Le voyage : Pendant deux semaines durant le mois d’août 2005, à la découverte du territoire marocain. Moyens de découverte :
- Pratique d’activités sportives et artistiques.
- Production d’un journal collectif quotidien.
- Rencontre de personnes ressources et d’acteurs dans les domaines de l’environnement (par exemple : l’association ATED - Talassemtane, l’office des forêts du Moyen Atlas...), du tourisme (par exemple les initiatives d’écotourisme dans le massif du Rif), de l’économie (par exemple : coopératives féminines de poterie et d’alimentation, des acteurs impliqués dans le commerce équitable...), de la culture (par exemple les groupes musicaux et vocales berbères...).
- Echanges humains avec les habitants, les bergers, les commerçants, les artisans ... durant toute l’itinérance.
- L’action au travers par exemple d’un chantier de valorisation d’une espèce protégée ; le cèdre, par la valorisation d’un secteur de montagne au travers de balisage de sentiers, aide à la construction d’un refuge en montagne... autant de pistes d’actions sur le terrain repérées et présentées aux jeunes.

Phase 3 : Le retour, la valorisation : Un voyage partagé c’est une expérience à valoriser : pistes possibles à définir avec les jeunes : Festival du carnet de voyage, salon du livre, journées de l’engagement,... Ce temps de retour sera l’occasion également d’évaluer le projet et de se lancer vers d’autres projets pour ceux qui le souhaitent.

JPEG - 47.1 ko

Phase ... « Suite du projet » :
Notre mission auprès des jeunes sera complètement remplie lorsque ceux-ci exprimeront le désir et la capacité à se passer de nos services.
- Il s’agira par la suite d’étendre le réseau initial de jeunes, d’animer les échanges dans le groupe.
- Encourager à le groupe ou les individus, devenus autonomes, à mener d’autres projets, au Maroc ou ailleurs....
- Permettre aux jeunes du groupe de passer du voyage collectif au voyage solitaire.
- Accompagner les jeunes de ce groupe et qui le souhaitent à s’investir dans le domaine de l’accompagnement au voyage. Une co formation d’animateurs pourrait être organisée dans ce sens.
- Tendre vers un partenariat durable entre jeunes et l’association qui leur donnera les moyens de s’investir.

Répondre à cet article